Quelques questions reçues et déjà quelques réponses pour se familiariser avec le blog :

C’est quoi un permalien ? La blogosphère a sa technologie propre ainsi que son jargon informatique. La mention "permalien" (permalink en anglais) que vous pouvez lire à la suite de ce billet désigne le lien hypertexte qui lui est propre. Chaque billet est, en effet, archivé de manière permanente dans le blog. L’adresse de celui-ci, son permalien donc, est http://zen.viabloga.com/news/4.shtml. Voir la définition proposée sur Wikipédia.

Comment répondre à un billet ? La plate-forme que j’utilise, viabloga.com, offre de multiples fonctionnalités. Malheureusement, les développeurs qui l’ont créé n’ont pas (encore) prévu la modération des commentaires. Ce qui laisse la porte ouverte aux spams, pourriels et autres trolls. Les visiteurs anonymes ne peuvent donc pour l’instant écrire directement dans le blog. Vous pouvez néanmoins publier des commentaires en devenant un utilisateur régulier du site. Il vous suffit de m’écrire en précisant votre nom, prénom et courrier électronique. Il vous sera attribué un identifiant et un mot de passe. Mais, bien entendu, vous pouvez également réagir à n’importe quel billet en m’écrivant directement (cliquez sur "Contact" dans la barre de menu).

Pour répondre à Jean D., ami marseillais, ce n’est pas tout à fait par hasard que j’ai choisi, comme d’autres, d’être hébergé par Viabloga.com. Bien que le suffixe .com suggère un site commercial, Viabloga est géré sous la forme d’une association sans but lucratif et leurs artisans ne semblent guère inféodés aux valeurs du marché. Au fait, leurs blogs sont optimisés pour Firefox, le navigateur développé en logiciel libre, que vous pouvez télécharger sur le site de Mozilla.

Lorsque vous écrivez un commentaire, pensez à être explicite, vos messages sont lus par des lecteurs qui ne vous connaissent pas. Dans la mesure du possible, signez de votre nom et de votre prénom, ou à défaut de votre seul prénom. Il est toujours plus sympathique d'identifier quelqu'un par son nom plutôt que par un mystérieux pseudonyme. Merci.

Partager